COULEUR NATURE - Créez vos produits naturels -

COULEUR NATURE  -  Créez vos produits naturels -

Les points noirs, notre ennemi juré !

 

Fonctionnement de la peau  et formation des comédons:


 

 

Les glandes sébacées, toujours associées à un poil, ont pour fonction de sécréter des lipides pour composer le film hydrolipidique qui permet à la peau de garder sa souplesse et qui la protège, en surface, des agressions chimiques en assurant son étanchéité.

Ces glandes se répartissent un peu partout sur le corps mais sont particulièrement nombreuses sur le visage.

Sous l'effet des hormones sexuelles, dans la période pubertaire, les glandes sébacées produisent un excès de sébum qui est évacué vers l'extérieur par un canal qui abrite naturellement des bactéries. Lorsque celles-ci se multiplient, elles transforment un des composants du sébum en acides gras qui deviennent irritants pour la peau.

Parallèlement, toujours à la puberté, la couche cornée de la peau s'épaissit et les cellules qui composent le follicule pilo-sébacé se renouvellent trop vite et se collent les unes aux autres, empêchant l'élimination des cellules mortes. Prises au piège du sébum, elles forment un véritable bouchon dans le canal. Le sébum, qui ne peut plus s'évacuer, forme de minuscules grains blanchâtres sous la peau, ce sont des comédons fermés. Selon les cas, ils restent ainsi sous la peau ou s'éliminent naturellement, mais ils peuvent s'ouvrir devenant ce que l'on appelle communément les points noirs (comédons ouverts). Un grand nombre d'entre eux contiennent des bactéries venues du follicule pilo-sébacé, celles-ci se développant particulièrement vers 10/12 ans pour atteindre un taux maximal entre 15 et 20 ans. Sous l'effet de la quantité excessive de sébum, ces bactéries grossissent, prolifèrent et produisent des substances irritantes qui provoquent la rupture des comédons et leur inflammation. C'est ainsi que naissent les gros boutons rouges et douloureux de l'acné, appelés médicalement papules ou pustules.

 

Les papules: Il s'agit déjà d'un stade où les modifications du follicule et de la glande sébacée produisent une réaction inflammatoire et une altération du relief de la peau.

                    

 
Les pustules: Elles correspondent à un stade un peu plus avancé, on assiste à une éruption de pustules.

                                            

                             

 

Qu'est-ce qu'un comédon (ou point noir) ?    

                                          

                                                                                             
Le comédon ou  petit bouchon cornés de 1 à 3 mm est situé dans les orifices des follicules sébacés. Il s sont constitués de petits filaments gras, compacts et de couleur jaune dont l'extrémité est noire. La couleur noire du comédon est due à l'oxydation du sébum. Ce dernier peut bien sûr être extraits facilement et n'est que rarement le siège de phénomènes inflammatoires.

De façon plus générale :
Le comédon se forme quand les cellules mortes de la peau se mélangent au sébum et restent emprisonnées dans l'ouverture d'un follicule. Il agit comme un bouchon de liège dans une bouteille, emprisonnant la saleté, les bactéries et le sébum à l'intérieur du follicule, ayant par la suite pour résultat : une lésion. Le point noir peut constituer la matière première pour chaque genre de lésion d'acné.

 

Point noir (= comédon ouvert) : Un pore bloqué dans lequel la « prise » agrandit et pousse vers la surface de la peau. L'aspect foncé de la tête n'est pas dû à la saleté, mais plutôt ç la mélanine, le colorant foncé de la peau ou l'oxydation du contenu (sébum) du follicule au contact de l'air.

Bouton blanc (= comédon fermé)
: Si le sébum dans le follicule reste au-dessous de la surface de la peau, la lésion s'appelle un comédon fermé, ou bouton blanc. Ceux-ci apparaissent habituellement sur la peau comme de petites bosses blanchâtres.


Comédogénique ou comédogène : Substances qui sont susceptibles d'obstruer vos pores.

 

Que faire pour éviter ces points noirs disgracieux ?

- ATTENTION : Ne pressez pas les comédons ; cela favorise la propagation des germes et aggrave les lésions.

Il ne faut surtout pas presser entre deux ongles ces points noirs, mais employer la pince à comédon pour les extraire de manière à ne pas écraser la substance dont ils sont formés car cet écrasement risque d'infecter les glandes sébacées du voisinage et de ce fait de multiplier ces points noirs. Le mieux pour cela est d'aller chez une esthéticienne qui a l'art et la manière de se servir d'un tire-comédon.

- Évitez les produits trop agressifs et n'utilisez pas trop souvent les antibactériens (sauf pour désinfecter un bouton) car ceux-ci déséquilibrent la flore naturellement présente au niveau de l'épiderme. Les savons surgras, ou les produits à base de plantes comme le Calendula ou la Bardane sont nettement préférables.

- Faites nettoyer régulièrement votre peau chez un professionnel afin qu'il retire les comédons.

- Évitez les excès alimentaires (sucres et graisses surtout).

- Évitez les cosmétiques trop gras ou occlusifs (dits « comédogènes). Certaines huiles issues de l'industrie pétrolière comme la parrafine (parafinum liquidum) ou le sillicone de synthèse (diméthicone) ou la glycérine (non végétale) entrant dans la composition de certaines crèmes, sont très comédogènes et  parfois occlusifs pour la peau.

- Évitez les expositions au soleil car si la peau semble en bénéficier sur le moment  car il la sèche (l'acné régresse) , il contribue à boucher les pores en raison de l'hyper production de kératine et l'acné est aggravée au retour des vacances.

- Le rôle de l'anxiété est connu ; il ne faut pas négliger sa prise en charge, notamment à l'adolescence. Il n'est, bien entendu, pas question de se jeter sur les psychotropes pour autant ; les moyens simples sont souvent efficaces (phytothérapie).


Soins Couleur nature contre les comédons :
- Nettoyez votre visage en évitant absolument le savon. Son pH basique va dessécher votre peau, ce qui va provoquer une surproduction de sébum rendue nécessaire pour retrouver le film hydrolipidique protecteur. Ce dernier est indispensable à votre peau pour se protéger de la pollution et des microbes. Le savon surgras est souvent conseillé.

- Appliquer une lotion au pH légèrement acide, ce que l'on appelle une "lotion tonique". Une petite lotion maison à base d'eau florale de votre choix et de quelques gouttes de vinaigre de cidre fera l'affaire. Ne pas non plus mettre trop de vinaigre de pomme car cela reste acide. Ou bien il y a bien cette petite recette : 1 ml de vinaigre de cidre biologique, 1,5 ml de vodka et 25 cl (1/4 de litre) d'eau de source. OUI je vous rassure, ça ne sent pas le vinaigre !

- Faire 1 à 2 gommages par semaine, par exemple avec un mélange naturel  Mon exfoliant préféré :
- 1 cuill à café d'amande en poudre bio
- 1 cuill à sp de farine de maïs                                                   
Humectez d'eau un peu de ce mélange au creux de vos mains et exfoliez doucement votre visage en faisant de petits gestes circulaires du bout des doigts. Insistez sur le front, les ailes du nez et le menton, sans pour autant irriter votre peau à force de gommer. Les pressions sur la peau ne doivent pas être exagérées.



14/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi