Ev' Couleur nature - Réalisez vos soins au naturel

Ev' Couleur nature - Réalisez vos soins au naturel

 

Mes p'tits soins anti-acné rosacée 

Fluide hydratant au cyprès et Néroli

(pour peau couperosée)

Un p'tit soin pour des vacances au soleil !  ^_^

 

     Voici une petite recette que je me suis préparé avant mon départ pour le Maroc. Soleil, soleil !!! Et même au mois d'avril il y fait bien chaud ! Je souhaitais de ce fait une émulsion très légère et fraîche pour hydrater un maximum et préparer la peau à l'ardeur du soleil.

IMG_5369a.jpg 

 

     De plus, depuis ce mois-ci j'avais quelques petits problèmes de peau qui ont finalement été diagnostiqués comme étant de "l'érythrose rosacée"!!! (selon la dermato).  J'ai donc décidé de prendre les choses en main plutôt que de mettre la beurk "rozacrème" prescrite. 

Se serait donc un début d'acné rosacée !! Snif ! Ceci explique les insidieuses petites rougeurs que je camoufle depuis quelques années et depuis le mois dernier l'apparition de petits boutons rouges et démangeaisons associées et parfois même les sensations de brûlure sur ces zones. C’est même plutôt les petits boutons rouges qui prédominent dans mon cas plutôt que des rougeurs, les miennes ne sont pas si voyantes que ça.

 

Résultat de recherche d'images pour "bouton d'acné rosacée dessin"

 

Il me fallait un fluide qui facilite la circulation des petits vaisseaux sanguins du visage et qui apporte un côté légèrement antibactérien. Etant donné que la rosacée souffre de ces deux variables.

 

J'ai donc choisi mes actifs en fonction

 

- L'huile essentielle de Néroli (Citrus x aurantium L. ssp amara) parce qu'elle est antibactérienne (grâce à sa bonne concentration en linalol : 26 à 40%) mais aussi parce son parfum est aussi envoutant qu'apaisant (le limonène 9 à 20% est un monoterpène qui agit sur la libération de sérotonine). Elle est neurotonique et antidépressive. Du coup c'est l'idéal pour décompresser en vacances !! C'est d'ailleurs un des parfums naturels dont je ne me lasse jamais et que j'AAdore !!!

 

- L'huile essentielle de Cyprès (Cupressus sempervirens L.) car c'est un bon anti-inflammatoire (sesquiterpènes), décongestionnant veineux (grâce à l'alpha pinène). Il sera d'une aide précieuse pour lutter contre les rougeurs cutanées. 

L'huile végétale de calophylle vient appuyer les effets de l'huile essentielle de cyprès avec ses propriétés tonique et protectrice du système circulatoire. Cette huile précieuse peut résorber la sensation de brûlures qui peut être causée par le manque d'afflux sanguin, donc même si ça ne m'arrive pas tout le temps, le soleil à ce pouvoir donc je m'en protège ainsi.

 

 

IMG_5365a.jpg

De gauche à droite : 

HV calophylle, HV chanvre, Macérat de calendula jojoba

 

Pour une quantité de 50ml - Flacon pompe - Conservation : 1 mois

 

Phase huileuse : 

 

1,32 gr Macérat de fleurs de calendula/jojoba (fait maison) 

3,05 gr Huile de calophylle

0,55 gr Huile de chanvre (ajoutée à la fin de la préparation , pour ne pas chauffer et protéger    les vertus de cette huile sensible et facilement oxydable)

2,41 gr Emulsifiant émulsan  (Aroma-zone)

 

Phase aqueuse : 

 

10,30 gr  Eau florale de camomille matricaire (Apaise les peaux sensibles, qui démangent et/ou enflammées)

9,04 gr   Eau florale d'hamamélis (encore un petit plus circulatoire)

20,68 gr Eau minérale OGEU

1 cuillère DASH de glycérine végétale (un plus pour l'hydratation)

 

Ajout après émulsion : 

 

10 gouttes de conservateur Cosgard 

 2 gouttes d'HE cyprès bio

 3 gouttes d'HE néroli bio (fleur d'oranger)

 

Test pH : 5,5 (sachant que le pH d'une crème visage doit se situer entre 5,5 et 7) Le pH de la peau est naturellement aci 

 

1/ Pesez puis mélanger les ingrédients de chaque phase.

2/ Faites chauffer au bain marie la phase huileuse et aqueuse séparément en veillant à ne pas dépasser 70°. 

3/ Dès que l'émulsan a bien fondu, sortez les 2 phases du bain marie, versez la phase eau dans la phase huile et agitez vigoureusement au fouet jusqu'à ce que l'émulsion prenne. Le mélange restera toutefois très fluide.

J'ai utilisé le petit batteur pour smoothie vendu chez aroma-zone, ça va plus vite mais c'est au choix.

4/ Une fois l'émulsion réalisée, ajoutez les actifs en mélangeant bien entre chaque ajout. 

 

Résultat :

On obtient un fluide d'une couleur légèrement verte, qui est vite absorbé donc hydrate rapidement. La texture et le parfum laisse une sensation de fraîcheur sur la peau. L'odeur de cyprès donne une note verte et vivifiante et la fleur d'oranger parfume sans sauter au nez. 

J'utilise ce fluide le matin avant de m'exposer au soleil, cela ne surcharge par la peau et l'hydrate suffisamment pour affronter les rayons UV. J'applique bien sûr une protection solaire si je m'expose.

 

 

 

 

 

Savon exfoliant au marc de café

31 mai 2018

Un matin je réfléchissais devant ma cafetière à piston et je me disais qu'il était dommage de jeter à chaque fois, le marc de café que j'utilise. Une envahissante impression de gâchis m'a convaincue d'en faire quelque chose... A part le mettre dans les plantes régulièrement, comment faire pour ne pas le jeter avec les eaux usées ? Mais oui en voici une idée !! 

Je vais tenter un savon scrub au marc de café humide. Oui, parce que dans les recettes que j'ai vu, c'est toujours du café en poudre qui est utilisé, mais moi je veux me servir mon marc déjà utilisé, donc humide ! 

Je tente l'expérience et on verra...

 

Résultat après usage : Un savon high scrub, super efficace par exemple sur les poils qui repoussent sous la peau ; Pour nous mesdames qui nous épilons souvent à la cire ou à l'épilateur. Les poils devenant plus fins sortent plus difficilement. donc avec un gommage efficace tous les 2 jours ! Plus de soucis !  

 

 

 

 Savon aux épices pour le "swap Loco 2018"

 

 SWAP LOCO 2018-4.png


 

Suite à une proposition de Swap par Leanne (d'Aromanature) sur leur page Facebook, j'avais vraiment envie d'essayer et de partager ma passion avec d'autre savonniers en herbe. Ces échanges de savons entre bloggers m'ont toujours fait envie.

Voici la fabrication en images :

 

 


 

Mais n'ayant pas l'habitude, j'ai dû faire deux fois la même formule afin d'avoir suffisamment de petits savons à envoyer. 

Il m'en fallait 18.

 

Les règles de ce "Swap" (vient du verbe anglais "to swap"qui signifie : échanger) sont les suivantes : 

- Uniquement des additifs naturels.

- Au moins UN ingrédient local.

- Des barres de savon pesant entre 50 et 70gr.

- Maximum : 18 personnes.

Le défi était lancé. Je m'y suis mise rapidement après la validation de mon inscription par Leanne.

 

Je vous donne donc ici ma recette : Savon surbaissé à 7%

 

- Huile d'olive         25,3% soit ici 250 gr

- Huile de coco       19,9% soit ici 196 gr

- Beurre de karité 10,4% soit ici 103 gr

- Huile de chanvre 5,1% soit  ici   50 gr : Voici mon ingrédient local - "Les chanvres de l'Atlantique" .

- Huile de ricin      2,5% soit ici  25 gr

- Huile de babassu 5,7% soit ici  56 gr.

- Soude en cristaux (Hydroxyde de sodium) 96gr

- Eau déminéralisée 212 gr

 

Additifs : 

Huiles essentielles : Coriandre 4ml, romarin à cinéole 4ml, yang 10ml

Colorants naturels : Cannelle 4gr (soit 2 cc), curcuma 9 gr (3 cc), Argile rose 4 gr (2cc)

 

Détail de la qualité du savon : selon le calculateur "Mandrula". En général je précise que j'utilise "Soapcalc" mais allez savoir pourquoi, j'ai eu envie de changer...

 

Douceur : 47

Bulles : 54

Dureté : 47

Pouvoir lavant : 53

Tenue : 50

Séchage : 55

Solubilité : 52

 

Iode : 56

INS : 155

 

Léanne a d'ailleurs fait un article sur le site "Locavore" avec tous les savons  du Swap, pour lire son article cliquez  ici.

 

Quelques photos tout de même de mes deux fournées de savons : 

 

Ce qui est hallucinant, c'est qu'avec les mêmes ingrédients et avec les même dosages, les deux fournées de savons sont totalement différentes en terme de couleurs !! 

 

Voici les photos du 1er essai :

Les épices que j'ai incorporées sont les mêmes chaque fois, mais en fonction du marbrage, les couleurs changent. 

 

IMG_2490a.jpg 

                                IMG_2483a.jpg          IMG_2484a.jpg

IMG_2263a.jpg

Voici les photos de la seconde fournée de savon (celle de la vidéo):

 

 

 

 IMG_2464a.jpg   IMG_2471a.jpg

 

 

 

"Les recettes secrètes de mon Herbaliste ;

Un livre au savoir ancestral !

  Voici un ouvrage qui me tient à cœur en ce moment car j'ai décidé de fabriquer mes macérât huileux mais également mes teintures-mères. J'ai découvert ce livre après être tombé par hasard sur la chaîne Youtube de l'auteur.  J'ai enfin trouvé dans cet ouvrage, une explication détaillée et étayée sur la façon de réaliser ses propres teintures-mères (de plantes fraîches ou de plantes sèches), de macérats glycérinés, macérats huileux, de sirops et même la confection de pastilles. Ce livre est simple et très fournis en explications. Mais l'auteur ne se perd pas dans du verbiage inutile. Il va a l'essentiel et s'appuie sur un savoir tiré d'ouvrages solides.

 

IMG_1244.JPG

 

 

 

 

Déodorant maison Coco-Karité à la fleur d'Oranger 

Voici une petite vidéo de la réalisation de mon déodorant que vous trouverez ci-dessous, c'est ma première vidéo. Pour la recette, vous avez le descriptif juste après. 

 

 

 

unnamed-1.jpg

unnamed.jpg

 

Cela fait quelques temps que l'envie de créer un déodorant pratique, efficace et économique me taraude. Constatant la popularité du déodorant "Soapwalla",  j'ai donc étudié quelques recettes. Après quelques essais infructueux, j'ai enfin réussi à composer une recette de déodorant avec la consistance de crème semi-solide : L'idéal (pour moi bien sûr) ! Ni trop liquide (met du temps à sécher), ni trop dur (Impossible à prélever ou appliquer). 

 

Astuce :

J'ai aussi compris lors de l'élaboration de la recette, qu'il fallait continuer de travailler l'émulsion tandis qu'elle refroidi. Cela permet au bicarbonate de bien se solubiliser dans le mélange, sinon, ce dernier ingrédient (plus lourd) tombe au fond du récipient. Et si on utilise un stick deodorant  que l'on rempli tête en bas, (dans le cas d'une recette avec cire d'abeille), c'est le côté un peu râpeux du bicarbonate que l'on sentira en premier à l'applicatio