couleurnature.blog4ever.com

COULEUR NATURE

Le soja et ses bienfaits pour l'organisme

                                    

LE SOJA (Glycina max


    Histoire de faire un p'tit tour d'horizon sur les vertus du soja, j'ai été farfouiller pour trouver quelques infos. Parce que c'est bien de se faire des cocktails en tout genre à base de « lait de soja », mais en réalité qu'est-ce que ça apporte à mon organisme ?


Protéines :

Le soja est une légumineuse dont la graine regorge de protéines. Ces protéines ressemblent à celles que l'on trouve dans la viande et les laitages. Cette plante est de ce fait idéale pour l'alimentation des végétariens. Le bémol est que le soja ne contient pas autant de fer que la viande.

Ses graines contiennent 20 % d'huile et environ 40 % de protéines de bonne qualité.

Le haricot de soja est une source appréciable de protéines (36 %), de glucides (30 %), de lipides (18 %) et de minéraux et vitamines.

« Le soja est faible en gras saturés et riche en gras insaturés (gras polyinsaturés et monoinsaturés). Chacun des huit acides aminés de bases sont présents dans le soja, qui fait que la protéine de soja est une protéine complète. C'est pourquoi les dérivés du soja sont largement consommés par les personnes végétariennes ou végétaliennes. »

                                         

L'ennemi du cholestérol :

  • Notre légumineuse est riche en acide gras insaturées, ce que notre corps ne fabrique pas. Cela nous apporte donc de bonnes graisses qui ne constituent pas un ennemi pour nos artères.
  • Le soja serait même susceptible d'abaisser un taux de cholestérol trop élevé, grâce à ces différents constituants : graisses insaturées, fibres, et sans doute ses protéines, dont le mode d'action n'a pas encore été précisé. «Pour bénéficier de ces effets il faut toutefois avaler beaucoup de soja : 18 à 25 g minimum par jour selon les études.

De son côté, l'Agence française de Sécurité des Aliments reconnaît un effet uniquement à partir de 30 g par jour. Et il semble que les moments de la prise soient importants. Donc inutile de boire un grand verre de boisson au soja le matin, il serait plus intéressant pour votre taux de cholestérol de répartir les prises dans la journée. Et il faut privilégier les aliments qui contiennent du soja complet ».


Des hormones végétales contre la ménopause :

Cette plante contient des molécules appelées « isoflavones » ou « phytoestrogè-nes »  qui ressemblent aux oestrogènes humains et induisent donc une légère activité hormonale.

Cela constitue un atout majeur pour les femmes ménopausées car cela réduit la déminéralisation osseuse et  provoque moins d'effets secondaires que les hormones naturelles de substitution.

  • « Récemment, une étude sur plus de 24 000 chinoises a ainsi montré un lien direct entre la consommation de soja et la baisse du risque de fracture après la ménopause ».

 

  • « Si  l'Agence française de Sécurité Sanitaire des aliments souligne qu'il n'y aurait pas d'effet réellement prouvé. Pourtant, une étude récente soja contre placebo a démontré une baisse de plus de 45 % du nombre de bouffées de chaleur et de  30 % de leur intensité chez les femmes ménopausées au bout d'un an. Il s'agirait d'un effet combiné des phyotoestrogenes et des protéines végétales. Et les formes sous laquelle le soja est consommé peuvent jouer sur le bénéfice. Ainsi, le Tonyu ("lait de soja") serait particulièrement efficace pour réduire le risque de fracture.»

De plus, les isoflavones  réduisent les risques de cancer du sein et de l'utérus.

  • C'est « le résultat de l'étude menée à Shanghai auprès de 832 femmes touchées par ce type de tumeurs et 846 femmes en bonne santé. Les chercheurs ont comparé leur consommation respective de soja sur les 5 années précédentes. Et ils concluent que la présence de soja dans l'alimentation réduit de manière impressionnante les risques de développer un cancer de l'endomètre. Cela est particulièrement vrai chez les femmes en surpoids. Les scientifiques ne proposent pas d'explication claire de ces vertus. En particulier, ils n'attribuent pas ces bénéfices aux seuls isoflavones, ces phytooestrogènes (hormones féminines végétales) contenus dans le soja, dont l'activité est controversée. Il pourrait s'agir d'un effet plus général des fibres ou d'autres substances (vitamines, anitoxydants...). Dans tous les cas, le soja semble particulièrement bénéfique sur le plan santé pour la gent féminine après 50 ans. »
  • Puisque nous sommes dans les études cliniques,  on a aussi constaté  que » le risque de cancer du sein est 5 à 8 fois moins fréquent chez les japonaises qui consomment quotidiennement cet aliment. »

Pour une recette made by Couleur Nature Voir dans cette rubrique "Cocktail lacté aux fruits rouges et soja".
                                                                                Source : Site Doctissimo, Isoflavones.com, protea.com




25/03/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres